Le concept

Le principe de l’assurance au kilomètre est simple.
Un lien direct entre la sinistralité et le kilométrage parcouru est démontré statistiquement : un véhicule qui roule peu est moins exposé au risque d'accident.
Ce qui explique et justifie la réduction tarifaire accordée aux assurés dits « petits rouleurs «  qui optent pour ce type de contrat d’assurance lié au kilométrage parcouru annuellement.

Sofca, la référence de l'assurance automobile au kilomètre

Les origines de l'assurance au kilomètre

Cette formule d'assurance, créée en France avant la seconde guerre mondiale, est destinée aux assurés parcourant peu de kilomètres.
Elle est ensuite abandonnée en 1940 en raison d'un défaut de conception :
L'assuré achetait une "tranche de kilométrage" - en général 1 000 km - et se trouvait brusquement en déchéance de garantie lorsqu'il l'avait parcourue !

En 1948, l’idée est reprise et améliorée conformément aux desiderata de la Direction des Assurances :

  • Un contrôle kilométrique annuel
  • la pose d'un compteur additionnel (conto jaeger), abandonné à l'arrivée des compteurs électroniques,
  • une société indépendante pour le suivi kilométrique la Société Française des Compteurs Automobiles (SOFCA) est crée en 1946.

Sofca aujourd'hui

Depuis cette date, la société SOFCA a un rôle prépondérant dans la mise en œuvre de cette offre spécifique. Son rôle est d’organiser le recueil des données kilométriques et de les gérer sur ses bases de données. Pour cela, elle développe un réseau de centres agréés, chargés d'équiper les véhicules du compteur additionnel, de relever et de transmettre les kilométrages.
Au fil des années, le rôle de Sofca auprès de ses partenaires assureurs s’est considérablement élargi.